Made In Abyss est une série sortie à l’été 2017 et licenciée par Wakanim. Il s’agit d’une première saison d’un anime qui, dès ses premiers visuels, a montré un univers unique et original ayant le don d’attirer l’œil et de titiller la curiosité de tous par son ambiance et son chara-design.

L’anime fait 13 épisodes, dont le dernier dure 45 minutes, et est disponible sur Wakanim en cliquant > ICI < !

Made In Abyss est basé sur le manga éponyme de Tsukushi Akihito publié depuis 2012, comptant à l’heure actuelle 6 tomes et toujours en cours de parution.

Synopsis de Made in Abyss

À la surface de cette planète, un seul endroit demeure encore mystérieux et inexploré : un trou gigantesque surnommé « L’Abysse ». Dans cette crevasse sans fond dorment des trésors que l’humanité ne semble plus pouvoir reproduire. La fascination et l’émerveillement que représente L’Abysse poussent de nombreuses personnes à s’y aventurer.

Rico, jeune orpheline, a grandi dans une petite ville située au bord du gouffre tout en rêvant de devenir cavernière, comme sa mère.

Un jour, alors qu’elle se décide à entrer dans l’Abyss, elle rencontre un étrange robot qui ressemble à s’y méprendre à un être humain.

 

L’histoire

Nous suivons Rico et Legu, attirés dans les entrailles des abysses, l’une enfant à la recherche de sa mère, et l’autre en quête de sa véritable identité. Tous deux vont y plonger inconsciemment, avant de se heurter violemment à une effroyable réalité : deux enfants perdus dans un monde mettant sévèrement à l’épreuve leur santé physique et psychologique.

Les quelques premiers épisodes nous font part d’une vie paisible, pour ensuite progressivement nous montrer la véritable nature de l’Abysse, en même temps que la tournure du scénario : froide, cruelle, un trou menant à la folie, où tout aventurier y trouvera aussi bien de l’espoir que du désespoir, oubliant le fait que cette descente sera unique, et qu’il sera impossible de remonter.

La narration est intense, unique, et ne fera malheureusement pas de quartier à nos jeunes héros. Les dangers du gouffre sont mortels, et ils l’apprendront à leur dépens.

 

La direction artistique

Des couleurs, une explosion de couleurs comme jamais, et un chara-design propre à Made In Abyss, telles sont les premières impressions qu’il donne. Le design des décors semble être à certains moments un hommage aux œuvres de Myazaki, de par leurs traits, et à certains moment faits d’aquarelles, comme si le monde de Made In Abyss était un sanctuaire éternel et immobile, comme on peut le ressentir dans Nausicaä de la Vallée du Vent. Ce contraste de couleurs semble être totalement paradoxal avec la froideur et la cruauté de l’Abysse, au point de pouvoir déstabiliser un peu le spectateur face à ce spectacle, un monde immensément riche.

Le chara-design est propre et original, laissant une impression inconsciente de légèreté et d’une formidable aventure pleine de bonnes choses, une histoire heureuse et palpitante… Mais tout n’est que tromperie.

La bande son

Alors, de ce coté-là, c’est une belle claque ! L’ambiance sonore est très présente et le mariage est parfait. Made In Abyss possède d’excellentes OST et un univers sonore très poussé, qui fait une bonne partie de son charme, une ambiance calme et oppressante, propre à cet anime et qui se verrait très mal sur un autre, comme si tout ce monde s’était formé en fonction de cette bande son.

 

Conclusion

Un animé à la fois magnifique, cruel et déstabilisant. Un petit ovni de l’animation japonaise, et dans le coté positif de la chose. On attend avec une grande impatience la suite !

L’équipe

Réalisateur :  Kojima Masayuki

Character designer : Kise Kazuchika

Scénaristes : Koyanagi Keigo, Kurata Hideyuki, Kurata Hideyuki

Producteur : Ogata Mitsuhiro

Musiques : compositeur : Kevin Penkin / vocal : Takeshi Saito & Raj Ramayya

Amoureux d'animation japonaise, Game Designer et développeur web. Je travaille principalement sur les reviews et l'actualité.