Aujourd’hui on parle du film d’animation japonais Fireworks (par le producteur de Your Name), fraîchement vu dans la soirée (03/01/18), le jour de sa sortie en salle !

Synopsis : En cette belle journée d’été, Nazuna, discrète collégienne, décide de défier ses deux amis Norimichi et Yusuke lors d’une course de natation. Le vainqueur assistera à ses cotés au feu d’artifice de la soirée. C’est Yusuke qui remporte la course mais entre temps, Norimichi découvre le secret de Nazuna. Obligée de déménager en raison du divorce de ses parents, la jeune fille cherche à fuir. Et si Norimichi pouvait changer le destin de cette journée ?

Note : Avant tout, je tiens à préciser que la critique se base sur mon ressenti ainsi que celui des personnes m’ayant accompagné. Le long métrage a très bien été accueilli et flatté par la critique mais j’ai eu pas mal de retours similaires aux miens. Forgez votre propre avis et ne buvez pas mes paroles, ni celles des « médias » ou celles de votre entourage. Le film est très différent selon les goûts de chacun.

Je vous avoue que j’en attendais beaucoup, le studio de production « Shaft », le producteur de Your Name (Remarquable film !), le budget derrière, le film avait toutes les conditions pour être parfait ! Eeet … Bah il est ni bon, ni mauvais. « Bof » est probablement l’appréciation appropriée.

Les dessins sont jolis, la bande sonore est superbe, l’histoire également et même l’animation est relativement bonne (À l’exception de quelque scènes figées, qui aurais nécessitées un simple scrolling d’arrière plan pour devenir magnifiques !). Tout est très poétique et chargé en émotion et c’est vraiment prenant !

Malgré que l’histoire soit assez banale (Les collégiens séparés par le déménagement …), c’est intéressant et ça a du potentiel ! Puis on arrive vers le tiers de film et là, blocage. On fait face à quelques problèmes qui se heurtent à la poésie amenée depuis le début, les scènes absurdes et les sous-titres.

La traduction dans les sous-titres n’est pas toujours fidèle à ce qu’on entend et on a le droit à des façons de parler, du vocabulaire et certains termes qui font penser à tout sauf à des collégiens (Et à certains moments, ça a provoqué des fous rires dû à un passage rendu absurde par cette traduction, et c’est vraiment dommage !).

Malheureusement, des passages grotesques, il y’en a d’autres ! Entre les scènes inutiles au déroulement de l’histoire (Qui peuvent plaire, mais qui restent de trop), des moments un peu longs, on passe du temps à rire. Mais est-ce vraiment le but ? Les erreurs qui causent ces rires interrompent des moments touchants, des scènes importantes et même des passages romantiques.

Je n’ai pas grand chose à rajouter, mis à part ça, il reste bon. Je peux facilement conclure en disant que le film est beau, très poétique et que sans tous les défauts qui brisent l’ambiance instaurée, il serait à la hauteur de mes espérances. Il est agréable à regarder, intéressant et à voir au moins une fois, mais je ne retournerais pas le voir (Comme j’ai pourtant l’habitude de faire). Je lui donne quand même la note de 6/10 car j’ai passé un bon moment et qu’il traite très bien de la relation entre nos deux protagonistes.