L’épisode de cette semaine raconte des choses d’une autre manière tout en adoptant un partie/une direction qui me plait.

Review de l’épisode 14 disponible ICI

 

Vanishing Line 15 art

 

Un épisode cachant bien son jeu

Je trouve la manière d’introduire El Dorado tout à fait singulière et pertinente. Délaisser les personnages principaux pour découvrir cette ville grâce à un personnage random et un horror, est bien pensé. Ces deux personnages permettent ainsi de nous montrer une première approche de cette ville. Certes, l’horror voulait prendre la tête de la ville, mais j’ai trouvé que le personnage n’était pas du tout inintéressant, il était agréable à suivre, réfléchi et posé.

Vanishing Line 15 vostfr
Un chara-design que j’ai bien aimé avec un pouvoir intéressant en combat

Quand bien même elle serait remplie d’horrors, que la périphérie soit une sorte de bidonville, et que les personnes arrivant dans la ville servent d’encas, ma première impression au travers de ces 2 personnages d’El Dorado (mon avis) est plutôt positive. Les gens ont l’air d’être heureux, les horrors sont domestiqués et contrôlés. La ville est beaucoup plus avancée que son temps, « une nouvelle technologie développé par Gareden a une vitesse de traitement bien supérieure ce qui promet de révolutionner la cybernétique ».

Or cette première impression est peut-être fausse (ou véridique) et c’est là qu’interviendront Sword, Gina et Sophie lors de leur séjour dans la ville. A travers leur regard, intuition et expérience, les problèmes de la ville seront éventuellement mis en avant.

L’horror : « ça empeste le bonheur ici »

 

Un camp d’antagonistes nuancé et intrigant

Excepté Knight, Bishop et Queen apparaissent très intéressants avec cet épisode. Concernant Queen, elle est intensément dévouée à King. Cette profonde loyauté révèle que les idéaux de King sont grands et/ou peut-être qu’il s’est passé quelque chose de marquant entre les deux. Ce personnage me rappelle légèrement Octavia dans Garo Honoo no Kokuin, très dévouée à Mendoza.

Vanishing Line queen
Gina > Queen :3

Alors que Bishop, on doute de cette loyauté. On n’arrive pas vraiment à le cerner. Il apparaît assez bancal comme quelqu’un qui pourrait retourner sa chemise. Ses intentions ne sont pas claires. Quel est son objectif ? Souhaite-t-il simplement que King réussisse son projet ?

Il en allait de même pour l’horror de cet épisode. Bishop savait qu’il ne se soumettrait pas à King et pourtant il ne s’est pas occupé de son cas le plus tôt possible. Pourquoi ? Afin de prendre du plaisir à voir l’horror se débattre et être désespéré à la fin ? Tout n’est pas explicite.

Vanishing line bishop
Ce personnage de Garo aura une pancarte sur son visage à vie où il sera marqué « M. Manucure ».

Simplement pour citer Knight, on apprend qu’il était occupé à s’entrainer. Dépasser ses limites pour vaincre Sword, tout cela annonce de jolis combats en perspective.

 

Martin et son plan

D’épisodes en épisodes, l’idée que Martin soit King se confirme. Une nouvelle piste est venue s’ajouter. Comme dit précédemment cette ville est à la pointe de la technologie, or dans les images du passé de Sophie, Martin semblait être quelqu’un de très penché et compétent en informatique, on le devinait grâce à son espace de vie qui présentait plusieurs unités centrales et écrans.

Scène de l’épisode 04

Quoi qu’il en soit King prépare quelque chose, il est en train de faire les derniers ajustements du système. Bishop mentionne une chose marquante à ce sujet qu’ « en cas d’échec, il suffira de tout effacer. Comme la dernière fois. Ça avait été un sacré spectacle. »

Vanishing Line el dorado
Ces « racines » de lumières rappellent d’ailleurs les armures flashies introduites dans ce GARO

La question de l’utilité de la ville doit aussi être soulevée, est-ce que son plan tend à donner un résultat proche du concept de la ville ou bien est-elle simplement un élément indispensable à son plan ? Elle pourrait être une sorte d’élément nécessaire à un rituel ?

D’ailleurs je me pose la question de l’utilité de ces lignes omniprésentes dans la ville, simple esthétisme, ligne d’un dessin pour rituel, canalisations d’énergie ou d’électricité ?

 

En conclusion

Un épisode tout à fait atypique suivant davantage les antagonistes et des personnages éphémères plutôt que nos héros. Le combat était sans plus même s’il n’était pas mauvais. L’affrontement montrait quelques techniques de Queen intéressantes. Les OST au piano m’ont interpellé, il me semble qu’elles étaient assez différentes de d’habitude ou tout du moins celles présentes, exposaient bien le côté mystérieux de la ville. Elles étaient bien choisies pour rendre compte de l’ambiance de cet épisode, bravo au collectif MONACA.

Par conséquent, cet épisode à l’image de Vanishing Line développe progressivement encore l’univers et l’intrigue en ajoutant de nouvelles interrogations mais d’une manière minutieuse.

J’ai adoré cet épisode en raison de sa singularité mais aussi car il induit une direction qui me plait : des antagonistes nuancés et travaillés. Pour autant cet épisode ne fait que poser la première pierre à cela et comme je l’ai mentionné précédemment « induit » cette direction, il reste encore beaucoup à faire pour que l’anime suive entièrement ce chemin et ne bifurque pas sur une autre route.

 

Un nouvel épisode de « Vanishing Line » sort tous les vendredis soir à 18h53, sur la plateforme de streaming légale Wakanim.

 

Vanishing Line bishop queen knight
Splendide et classe