Wakanim vient d’annoncer qu’il faudra attendre le 12 janvier avant de pouvoir visionner la suite de Vanishing Line. Autant vous le dire, par cette annonce je m’attendais à un épisode 12 présentant au moins vers la fin quelque chose de nouveau, d’intrigant, d’accrocheur (…) pour nous tenir en haleine jusqu’à janvier or il n’en fut rien.

Vanishing Line 12
Vanishing Line disponible chaque vendredi sur Wakanim

Cet épisode était certes fort sympathique, avec une histoire plutôt touchante, j’ai personnellement bien aimé l’épisode, mais légèrement décevant. Décevant car cet épisode n’a servi quasiment à rien. En quoi présenter simplement une histoire sans rien développer à côté contribue à l’anime, à un moment tel où on en est à la moitié de l’anime ? Leur destination est connue et pourtant la Direction de l’anime décide de raconter les aventures de Sword, Sophie et Gina pendant leur voyage. Non !! Il suffisait simplement de faire une ellipse narrative bien maîtrisée afin de passer toutes ces scènes non pertinentes.

Je vais tout de même essayer de mentionner quelques points et éléments qui m’ont semblé intéressants et qui méritent d’être commentés ayant peut-être une importance pour la suite.

 

Les problèmes du pays

On pourrait facilement les oublier mais Sword, Gina et Sophie traversent une ville qui ne cesse de se dégrader. L’industrialisation, les produits chimiques ont pollué l’environnement, l’Etat n’a rien fait pour stopper cette situation. Sword répond que leur mission est d’éliminer les horrors et non de sauver le cœur des gens.

Vanishing Line 12 vostfr

Cette scène beaucoup trop courte et pas assez développée à mon sens constitue éventuellement une fenêtre d’attaque afin de développer et amener à une réflexion sur la société dans Vanishing Line et de la critiquer. Il se peut que ce point soit développé avec l’antagoniste principal/le roi afin de légitimer ses agissements pour un idéal compréhensible dans le but de donner de la profondeur et de nuancer l’univers de Garo. En gros pour éviter le travers du « méchant principal simplement méchant ». Cette hypothèse n’est pas à exclure.

Mais il est fort possible aussi que j’aille un peu loin dans mon délire, et que cette scène n’avait que pour seule utilité d’être mise en lien avec l’histoire contée dans cet épisode. Cela aurait beaucoup plus de sens.

 

Un amour intrigant

La scène du bain est assez spéciale. Sophie interroge Gina directement pour savoir si elle aime quelqu’un. Cette dernière esquive la question. Or ce qui m’a marqué et ce regard porté sur la porte là où est Sword… Est-ce que simplement je m’imagine des choses ou bien y a-t-il un dossier derrière (amour dissimulé) ? Dans tous les cas elle cache quelque chose de particulièrement fascinant.

Vanishing Line 2 Gina
Il en va de même juste avant d’entrer dans le bain. Un regard et une main dans les cheveux significatifs ? A suivre de près…

 

Un rappel intéressant pour la suite ?

Vers la fin de l’épisode, Gina rappelle à Sophie que la possession par un Horror est irréversible. Peut-être que le but en réalité de cet épisode est principalement de rappeler cette règle afin que Sophie l’ait en tête par la suite, exemple lorsqu’elle retrouvera son frère… Mais tout de même, 1 épisode entier juste pour remettre à jour cette règle me semble un peu disproportionné.

Gina est très pédagogue avec Sophie. On l’observe à la fin mais aussi au début de l’épisode.

Chose intrigante, on apprend que Sword et compagnie ne sont pas les premiers voyageurs à faire une halte au motel. Pas mal de clients s’arrêtaient pour passer la nuit afin de repartir le lendemain en direction d’Eldorado. Plusieurs interrogations doivent être avancées : pourquoi vont-elles là-bas, est-ce simplement pour chercher le bonheur ? Est-ce que ces personnes étaient des horrors (afin de se regrouper sous la direction du roi), de simples humains pour chercher ce prétendu bonheur ou y avait-il aussi dans le lot des prêtres makai afin de rejoindre Sword et de combattre les horrors ?

 

Oppai Sword

Inutile de rappeler encore les atouts de cet épisode : l’humour et les relations. Les relations ont été détaillées dans la Review précédente et l’humour est rappelé assez fréquemment au cours des reviews. Pour autant j’estime qu’une scène de l’épisode 12 doit au moins être abordée ici, scène qui, je pense, a marquée tous les esprits : Oppai Sword. Certains n’ont pas dû accrocher, d’autres ont dû la trouver sûrement malaisante ou scène de gros beauf mais pour moi c’était du Sword et du Garo (la licence et non le chevalier) à l’état pur. On ne peut pas reprocher à Vanishing Line une telle scène, c’est peut-être une faiblesse pour certains mais aussi un de ses plus grands attraits. Durant quelques secondes, j’ai ressenti la passion de Sword au travers de son discours, convaincu par sa simplicité et son amour des seins, je ne pouvais qu’approuver et rigoler devant cette scène.

Après Oppai Dragon, voici Oppai Garo

 

Conclusion

Pour reprendre les propos précédents, l’épisode pris indépendamment était très bon mais replacé dans son cadre, par rapport à l’intrigue et à ce qu’il apporte, il était en grande partie insatisfaisant et donc un peu décevant. Hélas, c’est donc sur cette pointe d’amertume que cette première partie de Vanishing Line se finit. Espérons le meilleur pour la suite en janvier. Je vous retrouve le 13 janvier en principe afin de reprendre les Review de Vanishing Line et je vous souhaite de joyeuses fêtes à tous.

Vanishing Line 12 Gina
Best Waifu !!