The Ancient Magus Bride OAV

En attendant une étoile…

 

Une des affiches de la série The Ancient Magus Bride

Informations générales

Titre anglais : The Ancient Magus’ Bride – Those Awaiting a Star
Titre original : Mahoutsukai no Yome: Hoshi Matsu Hito / 魔法使いの嫁 星待つひと
Pays d’origine : Japon
Support original : Manga
Format : OAV / OAD
Nombre d’épisodes : 3 (terminé)
Durée d’un épisode : ~24 minutes
Genres : Fantasy, Magie, Tranche de vie, Shônen
Studio d’animation : Wit Studio
Licence française : Crunchyroll (simulcast / streaming)
Site officiel
Twitter officiel

 

 

Synopsis

Chise Hatori a 15 ans. Elle n’a ni famille, ni talent particulier, ni aucun espoir dans la vie. Un jour, elle est vendue à un sorcier, un non-humain dont l’existence remonte à la nuit des temps… Il la prend sous son aile pour faire d’elle sa disciple et lui annonce qu’à terme, elle deviendra son épouse. Alors, les aiguilles qui semblaient à tout jamais figées dans son cœur se mettent à tourner de nouveau, petit à petit…

 

Automne 2017. La série animée The Ancient Magus Bride (Mahoutsukai no Yome), tirée du manga du même nom, pointe le bout de son nez et se lance en simulcast sur Crunchyroll. Toutefois, depuis l’an dernier, Wit Studio nous a déjà gratifiés de 3 OAV faisant office de préquel à la série, et également disponibles en streaming sur Crunchyroll. Avant de nous lancer dans un éventuel suivi de la série, penchons-nous donc sur le cas de ces 3 OAV.

 

PRÉQUEL OUI, MAIS…

Une bibliothèque à ranger…

Commençons par une introduction de l’épisode 1. Si le synopsis délivre les informations nécessaires à la compréhension de la série, les OAV se déroulent majoritairement avant. Je vais donc vous mettre en situation en racontant un peu le début de cet OAV, pour que vous saisissiez mieux de quoi je parle.

Tout commence alors que les personnages sont censés être déjà bien installés. Aussi, si vous découvrez la série, ne vous sentez pas perturbés par ce premier contact. La majeure partie de ces 3 épisodes contera bel et bien l’histoire de Chise, encore jeune, bien avant sa rencontre avec « The Ancient Magus », en la personne du personnage d’Ainsworth.

Au cours d’une journée tout à fait normale, Chise va vouloir ranger la bibliothèque de la maison, et finira par tomber sur un livre qui lui rappellera bien des souvenirs. C’est ainsi qu’après une brève session de ménage pour remettre de l’ordre, Chise va conter à Ruth et Ainsworth son aventure liée à ce livre.

 

 

Chise voit les « esprits » depuis toujours…

Nous plongeons ensuite dans l’histoire racontée par Chise et son trouble passé. Depuis toujours, Chise a été capable de voir des créatures que personne d’autre ne pouvait voir. Effrayé par ces phénomènes, elle vivait repliée sur elle-même, trop peureuse de s’ouvrir aux autres. En effet, chaque comportement étrange la faisant interagir avec ces « présences » lui vaudra d’être rejetée et moquée, par son entourage, les passants, etc. Dès le premier épisode, la solitude de notre héroïne nous pèse, et l’on est confronté à sa dure réalité, partagée entre le rejet des autres et son incapacité à parler et comprendre les phénomènes qu’elle seule perçoit.

 

 

 

 

La gentillesse d’une petite fille envers Chise.

Un jour, alors qu’une jeune fille lui vient en aide et lui offre à boire, une nouvelle manifestation la fait agir inconsidérément. Son mouvement bousculera et blessera très légèrement l’autre jeune fille, fort aimable, qui sera immédiatement secourue par ses parents. Chise, assaillie de questions par les parents de la jeune fille, choisira de fuir dans la forêt à proximité. Perdue, elle fera à nouveau une mauvaise rencontre, face à un esprit particulièrement belliqueux. Et alors qu’elle court jusqu’à l’épuisement, elle finit enfin par tomber sur une mystérieuse maison, au milieu d’une petite clairière ; et… Je vais m’arrêter là pour le résumé, parce que je préfère vous laisser découvrir ce qui arrive ensuite.

 

Une mystérieuse maison au creux des bois…

 

QU’EST-CE QU’ON EN PENSE ?

 

Un premier point à noter, c’est qu’il n’est bien sûr pas nécessaire d’avoir vu ces 3 OAV avant de commencer la série animée. En effet, comme nous l’avons vu au début du résumé, cette histoire se déroule bien avant les premiers événements de la série. Il s’agit d’un complément de background pour le personnage de Chise, afin d’étoffer son histoire et son vécu. Mais la série elle-même suffit à apporter ces éléments. Toutefois, il peut être préférable de les voir avant, malgré tout. Car, si ce n’est pas indispensable, cela apporte beaucoup à la compréhension des premiers épisodes.

Pour avoir vu la diffusion exceptionnelle des 3 premiers épisodes de la série (organisée par le Paris Loves Anime et Crunchyroll), je pense que le background apporté par ces 3 OAV permet de mesurer encore davantage la solitude de Chise. Pour son développement et ses premières interactions avec les personnages de la série, cela donne une perspective plus réelle et profonde de ses sentiments qui sont, à mon goût, un peu survolés sur les débuts de la série. Un développement léger que l’on doit sans doute à l’existence de ces OAV, qui permettent de creuser davantage ce côté, allégeant ainsi le traitement dans les premiers épisodes pour mieux se concentrer sur les péripéties.

De fait, les autres personnages que vous pourrez croiser au cours de ces 3 OAV ne seront qu’assez peu mis en valeur. La maisonnée de Chise, par exemple, ne fera office que de faire-valoir, à qui l’on veut bien raconter une histoire. L’intérêt se situant bien avant, dans l’époque qui est racontée, et non pas dans celle qui raconte, seul le personnage de Chise Hatori sera développé.Quand bien même un ou deux autres personnages seront assez présents dans ses souvenirs, ils n’auront, finalement, qu’une importance minime. Car, comme j’ai déjà pu vous l’écrire plusieurs fois, on se focalise principalement sur notre héroïne (logique me direz-vous) et le développement de sa psychologie et de ses sentiments. Et de ce côté-là, c’est une vraie réussite.

 

La maison de Chise, chez Ainsworth, dans le « présent », au moment où est racontée l’histoire.

 

Conclusion

La conclusion ? D’une (très) bonne facture globale, Wit Studio (L’attaque des titans) livre ici une bonne copie, avec 3 OAV bien rythmés et permettant de bien mettre en place le personnage de Chise Hatori à la génèse de la série. Grâce à une histoire assez simple, mais néanmoins très sympathique, le caractère de l’héroïne est très bien dressé, permettant une empathie très forte, avec un personnage qui deviendra très vite attachant. Le tout étant servi par une animation de qualité et un chara-design (design des personnages) très fidèle et réussi, dans une ambiance qui saura clairement vous charmer. Et encore, ce n’est pas la série !

Seul éventuel bémol à apporter au tableau, l’introduction (et la conclusion) de ces OAV situées plus loin dans le futur, débarquant les spectateurs ne connaissant pas le manga (publié aux éditions Komikku) dans un univers déjà établi avec des personnages connus dont les relations sont déjà construites. En bref, si vous ne connaissez pas, vous pourrez être perturbés par la situation initiale. Il est néanmoins très facile de passer outre ce léger problème. D’une part, parce que ce n’est qu’une introduction et pas le cœur du sujet. De fait, connaître les personnages en détail à ce moment n’est pas primordial.

Et d’autre part, parce que la diffusion de la série animée commence et que les réponses aux diverses questions que vous pourrez vous poser vont être dévoilées.

Critique amateur, fan de mangas & animes, mais surtout grand adorateur de poneys animés.