Shokugeki no Soma S3 11 vostfr

Preview de Shokugeki no Soma San no Sara et mes attentes personnelles ici

Dans cette review, je prendrais en compte le fait que cette saison 3 a été vue afin d’avoir une réflexion et critique pertinente puisqu’il me semble illogique de proposer une critique sur cette troisième saison sans aborder le fond et le déroulé de cette dernière. C’est principalement sur cet aspect qu’elle se différenciera des saisons précédentes.

 

Une Saison 3 Partie I crescendo

Présentation

Food Wars! est un manga culinaire écrit par Yuto Tsukuda et dessiné par Shun Saeki, avec la participation de Yuki Morisaki pour les plats. Il est prépublié depuis novembre 2012 dans le magazine Weekly Shōnen Jump de l’éditeur Shūeisha et 27 tomes sont sortis en novembre 2017. La version française est publiée par Delcourt/Tonkam depuis septembre 2014.

Une adaptation en série télévisée d’animation produite par le studio J. C. Staff est diffusée entre avril et septembre 2015 sur MBS au Japon. Une seconde saison est diffusée entre juillet et septembre 2016, et une troisième saison est diffusée depuis octobre 2017. Dans les pays francophones, les deux premières saisons de la série ont été diffusées en simulcast par Anime Digital Network, la troisième saison par Crunchyroll. De plus 4 OAD ont été commercialisés depuis le mois de mai 2016.

 

PV

 

Synopsis

« L’histoire suit Sôma durant son combat contre le Conseil des Dix. Sôma a fini son stage au restaurant du chef Shinomiya. Il revient à Tootsuki, où de nouveaux défis périlleux l’attendent de pied ferme… »

Cette troisième saison, confiée toujours au même staff et studio, fait suite à la seconde saison de Shokugeki no Soma et à l’OAD 2 de cette même saison. En effet, cet OAD mettait en scène un moment particulièrement important et intéressant : la rencontre de Sôma et de ses camarades face au Conseil des Dix, très brièvement résumée par quelques flashbacks au début de cette nouvelle saison.

 

 

Un début introductif al dente

Ce début de saison marque l’affrontement entre Terunori Kuga et Sôma. Grâce à la fête de l’école de fin d’année, Sôma a la possibilité de vaincre Kuga lors d’un affrontement indirect afin de gagner le droit à un Duel de Chefs face à ce dernier. Si la conclusion de cet « arc » est correcte, le bilan à en tirer est davantage à nuancer.

On relèvera en premier lieu un rythme relativement posé. Certes l’anime n’implique pas seulement des Duels de Chef mais les premiers épisodes manquaient un peu d’intensité et de consistance.

Il faudra attendre le 4ème épisode afin de retrouver la sauce et la passion intrinsèques à l’anime avec une dégustation des plats saisissante, l’arrivée émouvante et classe des camarades de Sôma dans le but de l’aider…

shokugeki no soma s3 04

De plus, ces quelques épisodes souffrent d’un manque d’apports. Ils ne permettent que de développer le 9ème siège Kuga, qui à la fin devient quelqu’un d’attachant par sa ressemblance avec Sôma et de montrer trop brièvement l’évolution des personnages depuis leurs stages. La plupart des autres protagonistes de l’anime et camarades de Sôma n’apparaissent que comme des figurants sans réel intérêt.

Pour autant, cet arc centré sur le festival restait très agréable à regarder car tout en conservant la réflexion sur les plats à cuisiner et les aliments à choisir, ces quelques épisodes intégraient un aspect gestion de la clientèle, du commerce simple mais plutôt intéressant aboutissant à un léger regain par cette appréhension différente de la restauration.

En outre on retrouvait, et ce fut le cas durant toute cette saison, cette véritable force qu’est l’humour de Food Wars. Ceci passe par pas mal de bouilles plus mignonnes et drôles les unes que les autres et des personnages ne se prenant pas au sérieux quand bien même le moment serait dramatique ou ne se prêterait pas à de l’humour. Toujours fait sans transitions et pourtant, c’est fluide et ça ne gêne en rien l’immersion ni ne casse le rythme de l’anime.

La conclusion de cet arc est satisfaisante car ni Kuga ni Sôma ne remportent le défi, mais elle laisse une petite pointe d’amertume car objectivement le festival apporte peu de développements sur des personnages et l’univers, quasi aucuns éléments nouveaux faisant avancer l’intrigue principale. Ces quelques épisodes revêtent davantage la couleur d’un arc introductif afin de préparer et d’amener comme il se doit probablement la meilleure parie, à ce jour, de l’anime Shokugeki no Soma.

 

Une seconde partie intense et consistante

Un antagoniste recherché et inquiétant

Cette troisième saison prend toute sa saveur grâce au personnage central qu’est Azami Nakiri. Un réel travail a été mené sur ce personnage (présence, seiyuu, physique). Afin d’avoir un bon protagoniste, il faut une démonstration qui tienne la route derrière et c’est le cas en l’espèce. C’est un manipulateur et orateur de talent. Sa vision de la gastronomie est critiquable, d’ailleurs l’anime nous incite à un parti pris, mais elle est acceptable puis cohérente.

Shokugeki s3 Asami

Son réel objectif consiste à fermer tous les établissements qui servent de la vulgaire nourriture. Pour se faire une purge et l’endoctrinement des chefs est nécessaire dès leur apprentissage, d’où le rôle des réformes à l’école. Dans l’univers de Food Wars c’est d’une cohérence et ingéniosité irréprochables puisqu’Azami a assez de pouvoir et de soutien afin de réaliser son utopie.

Avec cette « utopie », cette troisième saison prend une dimension autre car les problèmes de l’Académie touchent directement aux intérêts du pays et de chaque restaurant. Ces quelques épisodes sont plus dramatiques avec un ton beaucoup plus inquiétant.

 

Un sociogramme et un univers en évolution

En parallèle cette troisième saison développe le passé de l’ensemble des Nakiri. Si cette dernière saison est beaucoup plus sérieuse par le personnage menaçant d’Azami, elle a le mérite d’être en plus consistante. Le passé dErina est très intéressant, poignant et il vient justifier son comportement et son caractère d’aujourd’hui.

Mais ce n’est pas tout, cette fin de saison fait évoluer les relations d’Erina avec Alice et Sôma. Ces deux relations qui stagnaient plus ou moins depuis de nombreux épisodes changent enfin que cela soit avec le discours d’Alice face à son oncle ou bien avec la toute dernière scène de la saison offrant un final des plus jouissifs et pertinents pour tenir le public en haleine.

Cette saison pose aussi de nombreuses interrogations intrigantes qui tendent à être solutionnées en avril 2018 : la justification du comportement de chacun des membres du Conseil qui ont destitué Senzaemon, les raisons qui ont conduit Azami à devenir celui qu’il est aujourd’hui et donc le passé de Gin, Azami et Jouichirou, la nouvelle étape de Azami dans ses réformes…

Shokugeki no Soma Azami, Gin, Jouichirou

 

La fièvre Food Wars à son paroxysme ?

En soi les duels de chefs dans les préparations des plats, la dégustation, les rebondissements, le choix du jury (…) étaient assez similaires à ceux des précédentes saisons. On retrouvait toujours une animation et mise en scène de qualité, certes peut-être pas autant impactant et détaillées que les planches du manga, des OST toujours divines quasi omniprésentes dans chaque épisode agrémentant et sublimant l’anime.

Shokugeki no Soma s3 08 Eizan

Pourtant comme le prouvent les duels Sôma/Eizan et Sôma/Eishi, le ressenti était différent. En effet, les enjeux derrière chaque duel ne sont plus seulement individuels mais s’inscrivent aussi dans une échelle totalement différente aux saisons précédentes. Le ton est beaucoup plus sérieux. On retrouve un Sôma toujours autant effronté et impulsif, acceptant toute proposition de duel et agissant principalement pour son intérêt mais avec l’idée en plus que l’issue du duel aurait des répercussions maintenant plus globales.

Shokugeki no Soma S3 11 vostfr

Un des atouts de Food Wars est de conserver cette cohérence dans la pyramide des forces avec à la tête Eishi. Il faut un sommet solide qui impose le respect par le fossé le séparant des autres élèves, par la différence de niveau entre lui et Sôma. Jusqu’à présent, le spectateur y compris Sôma avançait à l’aveugle, sans vraiment savoir quel était le niveau du Conseil des Dix. Or en découvrant la cuisine de Kuga, Eizan, Momo puis d’Eishi et en perdant face à ce dernier, Sôma a maintenant une vision précise de son objectif et du niveau à atteindre (idem pour le public).

Shokugeki no Soma San no sara

Pour revenir rapidement au duel Eishi vs Sôma, j’engagerai mon avis personnel en reprochant à l’anime d’avoir choisi la facilité. Bien que la décision de ne pas choisir Sôma comme second est cohérente et fondée, la suite de l’anime aurait été plus réaliste, plus dramatique, complètement déboussolant si Sôma avait rejoint la Centrale. Le rôle du héros aurait été interverti, Sôma aurait été impuissant, les personnages secondaires auraient été mis au premier plan, bref un choc dantesque mais réellement grandissant pour l’anime. Ici l’auteur, selon moi a opté pour la voie classique et je trouve ce choix légèrement décevant.

 

En conclusion

Tel que le montre la façon dont j’ai abordé cette critique en 2 temps, il faut vraiment séparer le début de la suite et comprendre cette césure. L’un est posé, agréable à regarder sans pour autant contribuer pleinement au développement de l’anime et de son univers. Dès lors ces quelques épisodes ne représenteront pas selon moi la partie la plus mémorable de cette saison ni la plus palpitante et grandissante de l’anime.

Shokugeki no Soma - San no Sara
Un Ending récapitulant les plats des saisons précédentes, complétant le très bon Opening de ZAQ

Tandis que la suite sera foncièrement différente par sa tournure plus sérieuse et par les éléments cités précédemment. Cette dernière est quasiment enivrante et passionnante, débutant avec l’entrée inattendue d’Azami puis se terminant d’une manière remarquable, avec un épisode 11 transcendant qui aura marqué je pense nombre d’entre nous, et par le dénouement de l’épisode 12 que le public attendait depuis longtemps qui laisse présager une Partie II débutant sous les meilleurs auspices.

L’anime Food Wars : Shokugeki no Soma : San no Sara est disponible en VOSTFR sur la plateforme de simulcast Crunchyroll. La seconde partie arrivera au printemps 2018.