Si la saison Printemps 2018 vient tout juste de débuter, la saison Hiver 2018 ne doit pas pour autant être oubliée. Avec ses nombreux SoL (Slice of Life) et l’apparition de quelques titres accrocheurs, il est vrai que cette saison s’est définie à mon sens par une certaine douceur.

Pour marquer le coup, Api, Hyamix et moi-même vous proposons de revenir sur cette saison au travers de 10 thématiques où chaque rédacteur de l’équipe donnera son avis personnel.

 

1 – Anime de la Saison

A Place further than the Universe – Ce qui aurait pu s’apparenter à une nouvelle tranche-de-vie centrée sur des lycéennes se révèle être un animé à la puissance émotionnelle forte. La série nous présente le récit d’une amitié naissante dans un cadre aussi atypique que la formation d’une mission d’exploration du pôle Sud. Le motif de l’impulsion est au coeur des préoccupations des personnages ; se lancer à la poursuite de son passé, quitter sa vie quotidienne, se lancer en quête de nouvelles rencontres. Marquée par la réalisation d’Ishizuka Atsuko à nouveau très inspirée, la série confirme qu’il faudra guetter son prochain travail avec attention.

Vous pouvez retrouvez ma critique détaillée iciA place further than the Universe est disponible sur la plateforme de streaming légale Crunchyroll.

 

 

3-gatsu no Lion S2 – Cela peut paraître injuste pour les autres animes mais 3-gatsu no Lion est un anime en 2-courts donc il a forcément sa place dans cet article. Le studio Shaft et le Staff arrive encore à produire un anime hors-norme. La narration arrive toujours à nous toucher et à mettre des mots là où il serait impossible d’en mettre grâce à sa touche artistique. La seconde partie de cette saison est un peu moins focalisée sur « l’affaire Hina » mais elle n’est pas pour autant terminée, il faut du temps pour se remettre totalement sur pied. Le Shōgi est davantage réintégré, livrant 2-3 moments extraordinaires par la rencontre de personnes différentes aspirant à des buts propres mais avec la même soif de gagner le match. L’univers se développe, la vie se poursuit, le temps s’écoule mais toujours avec une légère touche chaleureuse, plein d’optimisme et offrant une véritable leçon de vie à nous public.

3-gatsu no Lion S1 et S2 sont disponibles sur la plateforme de streaming légale Wakanim.

 

 

Pop Team Epic – Un anime se démarquant beaucoup dans cette saison d’Hiver 2018 par son humour et sa forme. Comme je suis un grand adepte de l’humour absurde, cet anime aura su me faire plaisir avec ses différentes références à la Pop Culture, ses gags et sa culture du meme. En seulement 12 minutes, qui est le format le plus adapté pour ce genre d’anime, Pop Team Epic explosera le 4e mur, nous montrera de l’animation 8-bit, une micro-interview d’un animateur Français, un cours de cuisine ou bien une parodie moche au possible de la parodie (Bob Epic Team).
Toutes ces références à des œuvres de tout domaine m’a totalement comblé et chaque épisode a été un grand régal.

Vous pourrez bientôt trouver sur notre site une review de Pop Team Epic. Pop Team Epic est disponible sur la plateforme de streaming légale Crunchyroll.

 

 

2 – Scène de la saison

A Place further than the Universe – Dès l’épisode 2, la série nous confirme qu’elle sait mettre ses priorités en ordre. Tandis que notre équipe d’apprenties exploratrices cherche à rejoindre la mission qui se forme pour l’expédition antarctique, les voilà poursuivies dans les rues de la ville pour leur insistance. En pleine course-poursuite, l’héroïne réalise alors que sa vie s’est finalement mise en route. Le dynamisme de la scène, son humour et son inventivité, sont à l’image des protagonistes et la cerise sur le gâteau, c’est l’insert-song « Sora wo Miagete », absolument enivrante.

A place further than the Universe est disponible sur la plateforme de streaming légale Crunchyroll.

 

 

Après la Pluie – Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler ceux qui seraient attirés par l’anime mais sachez que je l’ai revue plusieurs fois et toujours avec autant d’émotion.

 

 

Devilman Crybaby – Tout droit venu de l’épisode 9, ce moment, comme beaucoup de gens, m’aura beaucoup marqué. Cette scène contrastant les souvenirs d’un personnage avec la dure réalité est tout à fait frappant. On nous montre qui sont les vrais démons de ce monde. Allez voir cet anime, il est tout simplement exceptionnel.

Devilman Crybaby est disponible sur la plateforme de streaming légale Netflix.

 

 

3 – Point noir de la saison

Märchen Mädchen – Si la série n’a pas été la plus regardée cette saison, elle aura certainement fait parler d’elle. Les désastres de production ne sont malheureusement pas rares dans la production animée japonaise au vu des contraintes de temps qui pèsent sur les équipes et Märchen Mädchen en est un rappel accablant. Après une pause impromptue de deux semaines pour parer à une qualité technique en nette dégradation, la série verra finalement sa diffusion stoppée afin de pouvoir boucler les deux derniers épisodes et livrer un résultat décent. Pour plus de détails, je vous renvoie vers l’article très complet de Sakugabooru (en anglais).

 Märchen Mädchen est disponible sur la plateforme de streaming légale Wakanim.

 

 

L’Ending de Kokkoku est somptueux

Kokkoku – Détenant un concept intéressant, à ma grande surprise c’est bien le scénario qui m’a marqué le plus en mal et ce plusieurs fois dans cet anime. Un Seinen tel que Kokkoku se doit d’avoir une histoire solide, logique, cohérente. Or cet anime est bourré de simplicités scénaristiques voire d’incohérences dans la manière dont pense les personnages. Je n’ai même pas envie de les citer tellement elles sont nombreuses. L’anime perd toute crédibilité sur cet aspect qui en devient particulièrement dérangeant. Le scénario est parti beaucoup trop loin et dans tous les sens alors que faire un scénario beaucoup moins complexe, plus réfléchi aurait je pense donné quelque chose de très bon.

 

 

Citrus

Citrus – C’est l’anime qui m’aura le plus déçu de cette saison. On nous présente une romance entre deux filles, ou trois ou quatre… euh non je sais plus.
Une histoire assez banale, rassemblant beaucoup de clichés (Triangle, voir carré amoureux, des personnages qui ne savent pas ce qu’ils veulent) des romances habituelles. Cependant, le gros soucis de l’anime, ce sont les personnages indécis durant tout l’anime, pendant 12 épisodes, ils hésitent tout le temps, et c’est vraiment difficile à suivre, non pas par sa complexité, c’est juste inintéressant. Les seuls moments captivant l’attention, sont les scènes Yuri… Je plaisante évidemment.

Citrus est disponible sur la plateforme de streaming légale Crunchyroll.

 

 

4 – Anime le plus sous-estimé

Yuru Camp – J’ai le sentiment que les semaines qui passent finiront par me donner tort, mais je pense que beaucoup seront passés à côté de Yuru Camp pour son thème. Le camping n’est pas forcément très populaire parmi les fans d’animés, mais la série est avant tout une excellente tranche-de-vie susceptible de plaire au tout-venant. Elle aura même su déclencher des passions, puisqu’on peut trouver ça et là des récits de personnes se mettant au camping, voire simplement partant en pèlerinage sur les lieux présentés dans la série (avec des conséquences pas toujours heureuses). On notera aussi cette tendance regrettable aux fanarts obscènes d’Aoi, la fille au croc de bête, alors que la série prenait soin de ne pas sexualiser son groupe d’héroïnes…

Yuru Camp est disponible sur la plateforme de streaming légale Crunchyroll. Vous pouvez retrouver la critique de FallenArchMc ici.

 

 

Grancrest Senki – Je pourrai en citer plusieurs comme Toji no Miko, Beatless (…) mais celui qui me tient à cœur est Grancrest Senki. Pourquoi ? Tout simplement car l’anime a souffert et souffre encore d’un début assez médiocre. Mais par la suite, l’anime s’améliore largement en prenant le temps de raconter les choses. L’aspect guerre et politique le tout dans un univers fantastique est particulièrement prenant. L’anime dévoile aussi de jolies animations enivrantes lors d’affrontements. Clairement Grancrest Senki est un anime que j’apprécie de plus en plus (alors qu’au départ je crachais un peu dessus). Ne passez pas à côté d’un Action, Fantaisie, Guerre, car ce genre est assez rare et l’anime je pense vaut le détour.

Grancrest Senki est disponible sur la plateforme de streaming légale Wakanim.

 

 

b the beggining

B: The Beginning – Un anime qui est passé un peu à la trappe notamment à cause de sa sortie tardive par rapport aux autres animes mais aussi l’exclusivité Netflix.
Si vous êtes fan du genre polar, cet anime est fait pour vous. Le développement des personnages, tout comme la progression de l’enquête est réussie. Les divers flash-backs sont un point essentiel pour le scénario et la compréhension générale.
Cependant, le genre fantastique peut rebuter, personnellement je ne suis pas vraiment fan de ce genre, mais je vous avoue que l’enquête a totalement retenue mon attention.
Enfin, les dialogues sont pour la plupart très bon, surtout le dialogue final entre Keith et Gilbert.

Vous pouvez retrouver l’avis de Moja sur B : The Beginning IciB : The Beginning est disponible sur la plateforme de streaming légale Netflix.

 

 

5 – Meilleur Personnage

Hinata (A Place further than the Universe) – Difficile de départager les filles composant le casting d’A place further than the Universe. Cependant, Hinata a pour elle son attitude désinvolte, ainsi qu’un humour et une véritable prévenance envers ses amies. Elle se distingue aussi notamment pour son background qui l’aura « forcée » à fuir, arrêtant le lycée et partant pour l’Antarctique sur un coup de tête. Un passé qui va la rattraper dans un épisode d’ailleurs très touchant.

A place further than the Universe est disponible sur la plateforme de streaming légale Crunchyroll.

 

 

Après la pluie Kondo

Kondo (Après la pluie) – Il introduira le calme et la pondération par sa réflexion et ses choix. Apparaissant la plupart du temps comme tête en l’air, sans charme, un peu bébête, il faudra attendre l’épisode 03 à mon sens pour qu’il commence doucement à s’ouvrir au spectateur et se vêtir de toute sa consistance. Suivre son développement est passionnant, probablement même encore plus qu’Akira. C’est un personnage vraiment bien travaillé. Ses répliques qui seront quelques fois merveilleusement bien contées par son seiyuu sont très fortes et ne nous laisseront pas indifférentes. N’hésitez pas à aller faire un tour sur la Critique d’Après la Pluie.

 

 

Keith

Keith Kazama Flick (B: The Beginning) – On le découvre sous un air nonchalant au début de l’anime, pour se rendre compte plus tard, de ses grandes convictions, son passé et ses principes. Ce personnage est étonnamment bien travaillé et correspond parfaitement à un protagoniste d’une œuvre policière : calme, réfléchi, qui garde son sang-froid même pendant d’extrêmes situations. Il y a tout de même beaucoup de mystères non éclaircis autour de Keith, mais ce n’est pas plus mal. Son seiyuu a fait un travail formidable avec ce personnage, où il a su me marquer par son ton, rendant ainsi ses répliques encore plus fortes.

B : The Beginning est disponible sur la plateforme de streaming légale Netflix.

 

 

6 – Pire Personnage

Gowther (Seven Deadly Sins S2) – La première saison n’avait pas donné de réelle caractérisation à Gowther, le pantin. On est donc dans l’incompréhension totale quand celui-ci développe un comportement absolument lunatique. Mais on devine vite que ses errements sont un prétexte assez bidon permettant la création de sous-intrigues en parallèle de l’histoire principale.

 

 

Sanae, Yukari, Mina (Karakai Jôzu no Takagi-san) – Pas un mais bien trois persos appartenant à l’anime Takagi-san car elles sont toujours groupées. Pas autant énervantes qu’une Mei dans Citrus ou qu’une Ai dans Loli Shogi, le problème avec elles, c’est qu’elles sont inintéressantes et ennuyantes. A chacune de leur apparition, notre seule envie c’est de retourner voir les 2 tourtereaux car leurs scénettes sont très limitées et font beaucoup moins rire. Ayant pour but je pense d’apporter des coupures, de la fraîcheur et de la diversité à l’anime, elles ne font qu’au final montrer à quel point les personnages secondaires de Takagi-san sont le point noir de cet anime (heureusement l’histoire malicieuse de Nishikata et Takagi jouant entre romance et taquineries mérite clairement le coup d’œil).

Karakai Jôzu no Takagi-san est disponible sur la plateforme de streaming légale Crunchyroll.

 

 

Mei

Mei (Citrus) – Des personnages indécis, il y a en a dans tous les animes. Elle en fait partie.
Cependant, dans Citrus, elle reste indécise durant tout l’anime et c’est juste énervant. Je rappelle que j’expose ici mon avis, mais elle est le gros point noir de l’anime et elle ruine à elle seule la romance de l’anime.
Ce qui se passe à la fin de l’anime, aurait pu se passer dès la moitié de la saison, mais il a fallu qu’elle soit chiante (excusez-moi le terme) à faire le coup du « Fuis moi je te suis », « Suis moi je te fuis » pendant les 12 épisodes. Un personnage à fort potentiel qui, au final, a été complètement gâché.

Citrus est disponible sur la plateforme de streaming légale Crunchyroll.

 

 

7 – Meilleur générique d’ouverture (OP)

Yuru Camp Le thème de l’opening pourra vous être familier, puisqu’il s’agit d’une reprise de la chanson « I want you back » des Jackson Five mais accommodée à la japonaise. On garde le côté entraînant de l’original et on y ajoute le côté moe des protagonistes. Le visuel est aussi très inventif dans le placement des crédits ainsi que les transitions, mais surtout, on notera quelques clins d’œils amusants aux différentes coupes de cheveux qu’arbore Shimarin dans la série.

Yuru Camp est disponible sur la plateforme de streaming légale Crunchyroll.

 

 

Vanishing Line OP – Je n’ai pas eu de coup de cœur cette saison à mon grand drame, mais j’ai adoré à chaque visionnage et écoute l’Opening de Vanishing Line. Interprété par Shūhei Kita, j’ai bien aimé le travail réalisé. En plus d’être entraînant avec un bon rythme, le jeu d’ombres et de lumières associé avec des couleurs chaudes est somptueux. Cette ambiance Road-movie à l’américaine est séduisante car elle colle parfaitement à Vanishing Line.

Vanishing Line est disponible sur la plateforme de streaming légale Wakanim.

 

 

Yuru Camp – Des openings qui m’ont marqué pour cette saison, il y en a pas vraiment eu, sauf celui de Yuru Camp. L’animation, le rythme, les transitions, tout est bien réalisé, et tout ça sur une reprise des Jackson Five, cette fois-ci, en japonais. Je n’ai pas grand chose de plus à dire, si ce n’est de vous conseiller d’aller le regarder une fois, vous comprendrez par vous-même !

Yuru Camp est disponible sur la plateforme de streaming légale Crunchyroll.

 

 

8 – Meilleur générique de clôture (ED)

Overlord S2 Les endings de cette saison n’ont pas été particulièrement marquants et je dois bien avouer que j’ai dû éplucher des tops pour en trouver un à souligner. Le hasard a fait que ce soit le même que mon collègue Moja. Il faut dire que les compositions électroniques de Myth & Roid font toujours mouche, encore plus assorties d’artworks aussi sublimes.

Overlord S1 et S2 sont disponibles sur la plateforme de streaming légale ADN. Pour info, la troisième saison a été annoncée pour été 2018.

 

 

Overlord S2 – L’anime Overlord m’avait fait découvrir Myth & Roid comme bon nombre d’entre nous, depuis j’adore leurs musiques. Ainsi revoir le groupe, quelque peu changé entre temps, me fait grand plaisir. Cet Ending avec de jolis visuels est intense et dramatique tout en étant ensorcelant. Attention un léger spoil quand même de ce dernier. Mais bon pour voir des visuels de nos personnages féminins préférés et écouter Myth & Roid, le jeu en vaut bien la chandelle.

Overlord S1 et S2 sont disponibles sur la plateforme de streaming légale ADN. Pour info, la troisième saison a été annoncée pour été 2018.

 

 

B: The Beginning – J’ai vraiment apprécié l’anime dans son ensemble, et l’ending m’a particulièrement marqué. On a ici, un ending interprété par Marty Friedman feat. Jean-Ken Johnny (MAN WITH A MISSION) et KenKen, sous un air très rock et reposant qui accentue très bien, l’ambiance mystérieuse de l’anime.
Pour information, Jean-Ken Johnny fait parti du groupe MAN WITH A MISSION. Ce groupe a interprété divers openings notamment Last Hero Inuyashiki, qui était sublime. Je pense qu’ils méritent qu’on les écoute en dehors de leurs travaux pour les animes.

B : The Beginning est disponible sur la plateforme de streaming légale Netflix.

 

 

9 – Meilleur épisode final

March Comes in like a Lion S2 – Figurez-vous une maison où le calme règne, la quiétude témoignant de la douceur de la maitresse de maison. Entre alors ce garçon qui avait été adopté plusieurs années auparavant par la famille, passant à l’improviste pour une simple visite de politesse. La douceur demeure, mais on décèle en fond qu’elle cache en réalité une froideur horrifiante. Alors que sa mère adoptive termine de ressasser ses souvenirs, il est déjà temps pour Kiriyama de repartir. La première moitié de cet épisode, tout en retenue, est un chef d’oeuvre de composition. Son ton, absolument glaçant, est un parfait contraste de sa seconde moitié, l’histoire douce-amère de Hina. Celle qui a provoqué quelque chose en Rei change à son tour, faisant face à l’avenir avec désormais les cheveux courts.

3-gatsu no Lion S1 et S2 sont disponibles sur la plateforme de streaming légale Wakanim.

 

 

Devilman Crybaby – Il y a eu de bons épisodes finaux, mais c’est le seul qui m’a véritablement marqué. Parsemé par divers flash-back, le combat final dans cet épisode n’en sera que plus poignant. La séquence symbolique du passage du témoin prend toute son sens dans cet épisode. Un épisode apocalyptiquement et émotionnellement grand !!

Devilman Crybaby est disponible sur la plateforme de streaming légale Netflix.

 

 

Devilman

Devilman Crybaby – La deuxième partie de l’anime est parfaite, et cette fin, mon dieu cette fin ! Les flash-back, la musique, le combat final, tout est si bien rythmé et si bien mis en scène ! Je ne suis pas resté de marbre devant les dernières minutes de l’anime, c’était quelque chose d’exceptionnel.

Devilman Crybaby est disponible sur la plateforme de streaming légale Netflix.

 

 

10 – Prix Spécial

Devilman Crybaby – Tout au début de la saison, on ne parlait que de cette série et ses airs de fin du monde, tant celle-ci avait marqué son audience. Las, quelques mois plus tard, tout le monde semble l’avoir oubliée, la faute à la diffusion par bloc de Netflix. Alors que la saison se termine, il est donc temps de rappeler que l’hiver 2018 a commencé très fort avec un animé qui ne recule devant aucune censure. Les thèmes traités sont à l’image des démons qui apparaissent dans la série, d’une violence et d’une brutalité sans nom.

Vous pouvez retrouver ma critique détaillée iciDevilman Crybaby est disponible sur la plateforme de streaming légale Netflix.

 

 

Animés Hiver

Gakuen Babysitters – Vous faire craquer tel est l’objectif qui ressort de Gakuen Babysitters. Bien qu’atypique et osé, le chara-design des personnages est bien pensé afin d’exacerber le côté mignon de ces petites créatures. Rondouillets, des joues d’hamster, des petits membres tout mignon, de gros yeux pleins de rêves, toutes les conditions sont remplies pour vous faire aimer les bébés. Tous les personnages sont stéréotypés et c’est clairement assumé et voulu. Cependant, c’est pertinent. Cet anime ne doit pas être complexe et il doit instantanément nous faire rire, pleurer, fondre devant ces petites bouilles.

Alors oui, Gakuen Babysitters est un anime plein de douceur, de tendresse mais il traite quelques fois de manière efficace et simple des sujets un peu plus délicat afin de dégager des valeurs pédagogiques et humaines. Une dose de bonheur et de chaleur divertissante du début jusqu’à la toute fin.

Gakuen Babysitters est disponible sur la plateforme de streaming légale ADN.

 

 

violet evergarden

Violet Evergarden – Tout simplement un régal à suivre. J’ai beaucoup aimé suivre cet anime, les épisodes étaient captivants pour la plupart, parfois tristes, joyeux, ou avec beaucoup d’actions. Tout ceci prend place dans une période d’après-guerre, et je pense que c’est un choix très pertinent, car il est très facile de traiter de divers thèmes, comme les retrouvailles ou le deuil.
L’intrigue prend place assez rapidement et évolue tout doucement pendant les 13 épisodes, en parallèle, le personnage principal a un développement très précis et qui s’accorde parfaitement avec les différents épisodes.
Les OSTs sont très belles, dès qu’elles sont sorties, je me suis empressé de les écouter et je ne suis pas déçu, elles sont magnifiques. Elles permettent d’accentuer les sentiments qui sont transmis durant l’épisode et peuvent nous faire sourire ou pleurer.
L’animation est propre, la fin est satisfaisante, un très bon anime.

Violet Evergarden est disponible sur la plateforme de streaming légale Netflix.