kuroko no basket

Imaginez un collège où cinq génies, cinq jeunes basketteurs hors du commun, joueraient ensemble, dans le même club, aidé par un sixième joueurs fantôme.

Ce collège remporterait tous les tournois inter-collèges, pour sûr.

Imaginez aussi que ces six joueurs se retrouvent inscrits dans six lycées différents ? Et qu’ils soient amenés à s’affronter lors des compétitions inter-lycées ? Cela donnerait des matchs inoubliables, anthologiques !! Surtout s’ils venaient à rencontrer un obstacle difficilement surmontable.

 

Eh bien, arrêtez de rêver, n’imaginez plus. Grâce à FUJIMAKI Tadatoshi, tout cela est devenu réalité au travers des 30 volumes de la série et des 2 volumes d’extra-game qu’il a si magnifiquement réussis.

kuroko no basket

 

L’histoire retrace donc cette incroyable coïncidence qu’a été la réunion de ces génies au sein du même club, et qui furent appelés « La Génération Miracle », puis l’histoire de leurs affrontements en tant que lycéens.

Affrontements tous plus surprenants et captivants les uns que les autres. Ils seront tous à la hauteur de vos espérances et aucun ne vous décevra.

Les duels entre membres de la Génération Miracle sont d’un niveau hors-norme et vous garde scotché, tant par le niveau de jeu que par l’intensité du « combat ».

Bien-sûr, cette merveille de manga a été adapté en animé de trois saisons. Chacune d’entre elle compte 25 épisodes ainsi que 1 ou 2 OAV. En images mouvantes, les matchs gagnent, selon moi en intensité étant donné que les gestes techniques ne sont pas découpés mais fluides dans les mouvements. Les trois saisons sont disponibles aussi bien en VF qu’en VOSTFR. Vous pouvez retrouvez Kuroko no Basket chez ADN.

Ainsi, les puristes n’auront pas à supporter les voix des doubleurs français, et ceux qui préfèrent la langue française pourront également se régaler de ce qui est, pour moi, le meilleur shonen de Basket de ces dernières années. Bien-sûr, pour certains, quelques unes des techniques risquent de sembler irréalistes, mais je pense que cela donne un certain peps en plus, qui est plutôt agréable.

kuroko no basket

 

Les personnages féminins peuvent sembler un peu excessives dans leurs comportements et pourront en énerver certains ou certaines. Certains hasards pourront vous paraître limites mais cela n’enlève rien à la magie de ce chef d’œuvre. Mais malheureusement, amoureux des shonens sport, passionnés des shonens tout court, fans de Kuroko no Basket, nous devront attendre le bon vouloir des japonais pour pouvoir voir, enfin, les dernières aventures de nos basketteurs de génie.

kuroko no basket

Nous sommes en effet, en France comme ailleurs, en attente d’un long métrage qui sera intitulé Kuroko – The last game . Il est sorti le 18 mars 2017 dans les cinémas du Japon, mais les japonais ne semblent pas encore décidés à le laisser passer leur frontière.

 

Il semblerait qu’ils attendent que celui-ci sorte en Blu-ray chez eux avant de l’autoriser à l’export. La date de cette sortie vidéo nippone est prévue pour le 27 septembre 2017(Source).On peut donc espérer une arrivée en Europe, et donc en France, pour la fin de l’année 2017, ou au pire, pour le début 2018 .

Kama, otaku de 40 ans qui dévore la vie et les mangas à pleines dents.